Portillon ganivelle : problème et solution

Personne n’était là pour le voir, mais j’étais vraiment fière de moi !

Portillon ganivelle en bois de châtaignier

Étant donné que mes collègues Sabine et Meis sont en vacances, je gère actuellement toutes les tâches administratives. Pour vous, cela ne change rien (enfin… j’espère), mais de mon côté, j’ai beaucoup plus de travail que d’habitude. Du coup, j’ai décidé de m’occuper de quelques commandes dimanche matin.

Mon mari et mes enfants dormaient encore, les chiens n’avaient pas envie de se lever, la porte du jardin était ouverte, le soleil était présent mais la température était agréable… j’avais même mis un peu de musique. Bref, le moment idéal pour encoder quelques commandes en toute tranquillité. J’étais donc en train de travailler à mon aise quand j’ai reçu un e-mail envoyé par un client français.

1) Portillon ganivelle : le problème 

Ce monsieur avait reçu sa commande la semaine précédente et avait décidé de monter sa clôture ganivelle et son portail français en rondin de bonne heure. Vu la chaleur, ce n’était pas une mauvaise idée.

Par contre, il n’était pas très content du résultat. Il trouvait qu’il y avait beaucoup trop d’espace entre le poteau et le portail. Il avait acheté une clôture pour empêcher ses chiens de sortir, et voilà qu’il leur suffisait de se faufiler entre le portail et le poteau.

« Voyez par vous-même », m’a-t-il écrit en joignant une photo de son portail. « Ce n’est pas du tout la même chose que sur la photo de votre site Web. »

Et, en effet, j’ai tout de suite vu qu’il y avait un souci.
« Pourquoi les pentures se mettent-elles comme cela ? », me demandait-il dans son e-mail.  « Elles auraient pu être mieux mises ! Si j’avais le bon matériel, je pourrais les replacer moi-même, mais il y a quand même un problème. Que faire ? »

Normalement, c’est là que je passe la main aux experts. Après tout, Eric et Pim s’y connaissent mieux que moi… mais je n’allais pas les appeler un dimanche matin.

Cela dit, j’étais intriguée car c’est le genre de plaintes que nous ne recevons presque jamais. J’ai donc regardé attentivement la photo du client en me demandant ce que je pouvais faire pour l’aider, et, tout d’un coup, j’ai compris : il avait placé les gonds dans le prolongement du portail.

Certains clients font cela pour pouvoir ouvrir le portail dans les deux sens mais, au départ, ce portail n’est pas fait pour cela. Le portail est conçu pour s’ouvrir vers la droite (les charnières sont fixées à droite et le portail s’ouvre vers la droite en s’éloignant de vous) ou vers la gauche (les charnières sont fixées à gauche et le portail s’ouvre vers la gauche en s’éloignant de vous).

2) Le portillon ganivelle : la solution

Le client devrait donc logiquement faire tourner les poteaux d’un quart de tour. J’ai regardé la vidéo d’installation publiée sur notre site Web et, même si ce n’était pas évident, j’avais l’impression d’avoir compris le problème.

Bref, j’ai expliqué au client que je n’étais pas experte en montage et que j’expliquerai la situation à mes collègues dès le lendemain, mais que j’avais peut-être une idée.

« Est-il possible qu’il faille tourner le poteau d’un quart de tour ? »

Je m’attendais à une réaction du style : « Vous croyez vraiment que je vous ai attendue pour essayer ? »

Eh bien non, pas du tout ! J’ai rapidement reçu un nouvel e-mail : « Vous aviez raison ! J’ai tourné le poteau et le portail se met bien comme sur votre photo ! Merci beaucoup, et désolé de vous avoir dérangée un dimanche. »

Personne n’était là pour le voir, mais j’étais vraiment fière de moi ! J’étais tellement contente d’avoir pu aider ce monsieur. Je ne compte pas commencer à travailler tous les dimanches, mais si, quand je le fais, je reçois un message de ce genre, je veux bien essayer de vous aider. Qui sait, je pourrais peut-être même y arriver !
Rachel

P.-S. : Lorsque j’ai demandé au client si je pouvais utiliser sa photo, il m’a immédiatement envoyé une photo du portail après rotation du poteau. Il doit encore fixer l’arrêt qui empêchera le portail de s’ouvrir (d’où la pierre), mais franchement, vous ne trouvez pas ce portail magnifique ???

Portillon ganivelle (photo du client)

 

‹ retour