S’y retrouver dans une forêt de nouvelles règles

Vous l’aurez tous compris : le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est entré en vigueur ce 25 mai 2018.

Lorsque nous nous sommes penchés sur la question pour la première fois, il y a quelques mois de cela, nous nous sommes demandé si nous étions concernés. Nous avons rapidement compris que oui. Nous sommes légalement tenus d’expliquer à nos clients quelles données sensibles à caractère privé nous collectons et pourquoi.
Nous vous demandons vos nom, adresse, adresse électronique et numéro de téléphone car nous en avons besoin pour vous livrer vos commandes comme nous le faisons depuis toujours. Mais nous ne vous demandons pas votre date de naissance (pas de cadeau d’anniversaire, tant pis ;-)) ou votre numéro de compte bancaire car ces informations ne sont pas indispensables. Nous ne vous demandons pas non plus à quel sexe vous appartenez. Si nous pouvons le déduire de votre prénom, nous adaptons nos communications en conséquence. Dans le cas contraire, nous utilisons la formule « Chère famille XXX ».

Vous pouvez en outre venir chercher une clôture ganivelle à Alphen en tout anonymat. Nous ne vous demanderons aucune information et vous remettrons tout simplement un bon de retrait manuscrit avec une preuve de paiement. Votre commande sera ensuite enregistrée sous le nom « Percy Personne ». Cela ne change rien pour nous.

Évidemment, Percy Personne ne pourra pas nous appeler quelques mois plus tard pour nous poser une question relative à sa commande (par exemple le type de piquets commandé), tandis que nous sommes en mesure d’aider les clients rattachés à des données concrètes. Mais comme je vous le disais : pour nous, cela ne change rien.

Notre site Web utilise des cookies. Il s’agit principalement de cookies fonctionnels qui servent par exemple à retenir la langue que vous avez sélectionnée lors de votre dernière visite ou le contenu de votre panier. Très pratique, selon moi. Certains cookies permettent d’établir des statistiques (Google analytics) et analysent la manière dont est utilisé notre site (Hotjar). Ces cookies sont acceptés automatiquement. Nous sommes tenus de signaler aux visiteurs de notre site que nous utilisons ces cookies, mais, dans la pratique, nous ne devons demander aucun consentement.

La situation est différente dans le cas des cookies liés à notre chat ou aux liens vers nos vidéos d’installation sur YouTube. Le chat retient les pages que vous avez consultées pour que nous puissions regarder avec vous, et Youtube impose ses propres cookies. Nous devons vous demander votre consentement pour pouvoir utiliser ces cookies (et, d’ailleurs, nous le faisons).

Nous sommes actuellement en pleine haute saison. Nous sommes donc fortement sollicités, et nous mettons tout en œuvre pour répondre au mieux à vos attentes. Et pourtant, aujourd’hui, je prends le temps de m’occuper de notre déclaration de confidentialité. Depuis un petit temps, je reçois des tonnes de courriels – souvent incompréhensibles – d’entreprises cherchant à m’expliquer comment ils traitent mes données. J’ai essayé de comprendre les premiers messages… et puis j’ai abandonné et j’ai commencé à les supprimer sans les lire.

Ne vous méprenez pas : je trouve ça super que les données à caractère personnel soient traitées avec diligence. Je vous promets que nous ne vendrons jamais vos données à des tiers (je ne sais même pas comment on fait ni qui serait intéressé par ce genre d’informations, mais bon… je suis une grande naïve). Vous pouvez en outre compter sur nous pour traiter vos données de manière confidentielle. Parfois, quelqu’un nous demande s’il est possible de voir un certain portail « en vrai » avant de se décider à en acheter un. La plupart du temps, j’accède à leur demande, mais jamais avant d’avoir demandé au client concerné si je peux transmettre son adresse à l’acheteur potentiel. Si votre voisine nous appelle pour demander ce que vous avez commandé parce qu’elle a besoin d’un produit similaire, nous ne lui répondrons pas sans vous consulter d’abord. Et lorsque nos clients nous envoient des photos pour nous montrer fièrement la clôture qu’ils ont installée, nous leur demandons leur accord avant d’utiliser ces photos sur notre site Web. Nous n’avons pas attendu qu’une quelconque loi entre en vigueur pour comprendre que nous devons traiter les données de nos clients avec soin.

Nous avons toutefois préparé un document pour ceux qui souhaitent plus d’infos sur le RGPD. Cela dit, en cas de doute, le mieux reste de nous appeler… même si vous constaterez vite que notre sujet de conversation favori reste le châtaignier !

Salutations, Rachel

‹ retour